débutant
Maintenant vous lisez
Day-trading et scalping - où sont les différences et lequel est le meilleur?
0

Day-trading et scalping - où sont les différences et lequel est le meilleur?

établi Paweł MosionekFévrier 14 2017

Récemment, j'ai rencontré le dilemme d'un commerçant débutant qui ne savait pas quel type de commerce lui convenait le mieux - le day trading ou le scalping. Le problème était qu'il ne comprenait pas vraiment les différences entre les deux styles de trading, sauf que tout se déroule au cours d'une séance de trading. Alors aujourd'hui, je vais essayer de vous l'expliquer et de vous indiquer ce qui est mieux.

Le daytrading et le scalping ont beaucoup en commun. Vous pouvez même appliquer une analogie à partir des leçons de mathématiques, où l'un des théorèmes dit que chaque rectangle n'est pas un carré mais que chaque carré est un rectangle. De même ici - chaque scalping est un type de day-trading, mais tous les day-trading ne sont pas nécessairement scalping. Le fondement des deux approches est la condition de ne pas détenir de positions jusqu'à la prochaine session, c'est-à-dire que dans le cas du trading manuel, les transactions ne sont conclues que sous la supervision du trader.

Daytrading, ce qui signifie la fermeture de la position jusqu'à la fin de la journée

L'idée même de fermer les positions à la fin de la journée est due à deux facteurs simples. premièrement, la nuit, vous dormez habituellement. Par conséquent, il n'est pas possible de surveiller le marché et de prendre des décisions sur une position ouverte sur une base continue. Vous pouvez vous aider les ordres en attente, arrêt suiveur ou distributeur automatique mais cela ne fonctionne pas avec toutes les stratégies. Et voici le manque de contrôle que le trader veut éviter.


LIRE NÉCESSAIRE: Swing Trading avec un avantage sur le day-trading?


Le deuxième numéro c'est l'occurrence d'un écart de prix à l'ouverture d'une nouvelle session. Il est vrai que cela ne s'applique pas aux paires de devises qui sont cotées en continu du dimanche au vendredi à la clôture, mais si nous décidons de négocier des actions, des indices ou certaines matières premières, la survenance de l'écart de prix à l'ouverture du matin est un phénomène standard. Bien sûr, vous pouvez gagner de l'argent supplémentaire, mais aussi le perdre, et le day-trader veut éliminer ce risque supplémentaire.

Au début, il n'y avait rien ...

... et puis il y a eu le daytrading (DT). Cette approche du trading est connue de longue date, notamment sur le marché boursier réglementé, où à ce jour les maisons de courtage proposent très souvent aux investisseurs des taux de commission inférieurs pour des positions qui seront ouvertes et fermées au cours d'une même séance de bourse. Le scalping, en revanche, est une évolution du day trading qui s'est probablement accompagnée de marchés à effet de levier plus volatils. Il n'est pas nécessaire de s'attarder sur le DT lui-même car il n'y a plus de règles strictes. Passons donc au scalping. Le premier problème est l'absence d'une définition uniforme du scalping. Vous ne pouvez rencontrer que des descriptions générales, que je m'apprête à fournir, ou des interprétations individuelles de courtiers qui, par exemple, interdisent le scalping sur leurs plateformes de trading et ont donc dû stipuler plus rigidement dans leur réglementation ce qui est « scalping » pour eux et ce que n'est pas.

Scalping est la conclusion de nombreuses transactions avec une durée de vie très courte, comptée d'une seconde à quelques minutes, où habituellement la fermeture se fait sur un petit profit ou une petite perte.

C'est le moyen le plus simple de définir ce qu'est le scalping. Il existe différentes durées de la position du cuir chevelu. Habituellement, il est de 5 à 7 minutes. La fourchette de perte réalisée ou profit pour les principales paires de devises, il est compris entre 0.0 et 10.0-15.0 pips. Peu importe comment la transaction sera conclue - qu'il s'agisse d'ordres en attente, d'un script ou d'une machine, ou de transactions conclues avec le soi-disant "Doigt". Les graphiques sont analysés à de faibles intervalles, allant de ticks, pendant des secondes à un maximum de plusieurs minutes. Cette approche signifie que de nombreux signaux de trading sont générés au cours d'une journée, ce qui se traduit par le nombre de positions. Le scalper moyen peut ouvrir de plusieurs à plusieurs dizaines de positions par jour.

"Je gagnerai plus sur le scalping"

L'erreur fondamentale est d'imaginer que plus de métiers garantissent également plus de profit. Rien de semblable. De nombreuses positions fermées avec un petit profit signifient que la part des coûts de transaction (spread, commission) est beaucoup plus élevée que dans le cas du day trading. En supposant qu'en moyenne nous gagnons 5.0 pips sur une position grâce au scalping et à partir de ce solde, nous donnons 1.0 pips de frais, avec 10 transactions, notre bénéfice sera de 40.0 pips et les coûts représentent jusqu'à 20% du total. Et ces coûts doivent être "compensés" à chaque fois, alors qu'un bénéfice similaire peut être réalisé avec un seul article et les coûts couverts une seule fois.


LIRE AUSSI: SCALPING - ça vaut le coup?


L'avantage du scalping est le grand nombre de signaux qu'un trader expérimenté peut diagnostiquer comme "mieux" et "pire", ce qui augmente les chances de succès.

Est-ce que le scalping est mauvais?

Dans le commerce, Scalping tire son nom du peuple indigène de l'Amérique.

Scalping dans le commerce a son nom dérivé de la coutume des Amérindiens.

Vous pouvez vous demander « pourquoi le courtier interdirait-il le scalping ? » C'est logique - plus de transactions signifie plus de revenus provenant du spread et / ou de la commission. La réponse est très simple. Il arrive que de telles interdictions soient introduites Courtiers Market Makeroù ce modèle d'exécution d'ordres suppose que nous concluons notre transaction directement avec le courtier. Ensuite, le courtier, en son nom propre, sécurise (ou du moins aurait dû sécuriser) Marché ECN. Le plus souvent, l'exposition de toutes les positions clients est résumée et seule leur « colline » est couverte pour équilibrer le bilan. Dans le cas de transactions très courtes, comme dans le cas du scalping, le courtier peut avoir un problème pour équilibrer efficacement ladite exposition au risque. En conséquence, cela conduit à sa perte lorsque le scalper commence à gagner, car il devient la partie finale de la transaction. Par conséquent, il vaut la peine de savoir si notre courtier n'interdit pas ce type de commerce. La violation de la réglementation peut entraîner le retrait des transactions conclues, l'exclusion des options de négociation ou, dans des cas extrêmes, même la résiliation du contrat.

Que dois-je choisir ...

Les deux formes de trading sont destinées aux personnes qui ont beaucoup de temps pour trader pendant la journée. En daytrading, après l'ouverture d'une position, cela peut être associé même à plusieurs heures de surveillance de la situation et d'attente d'une réaction appropriée. De même, en attendant un signal pour le conclure. En scalping, on peut dire que ça s'améliore un peu avec le temps. Habituellement, il existe de nombreux signaux et les éléments eux-mêmes « vivent » beaucoup plus rapidement. Donc théoriquement, selon le moment où nous nous asseyons à la plate-forme, alors il y a du commerce. Mais quelque chose pour quelque chose - lors du scalping, il est difficile de parler de la possibilité de parcourir la presse ou d'autres activités en même temps - notre attention est concentrée à 99% sur le trading, et une minute d'inattention équivaut parfois à rater un bon trading signal.

Sans aucun doute, le scalping est principalement dédié aux personnes ayant plus d'expérience dans le trading, et surtout aux traders qui n'ont aucun problème à contrôler leurs émotions et à ne suivre que les directives résultant de leur système. Une erreur très courante est de tomber dans le vortex de la conclusion de transactions qui vont au-delà d'une méthodologie spécifique, surtout après une série de pertes, lorsque le trader veut se séparer le plus tôt possible.

Day-Trading Scalping
  • strictement autorisé
  • discipline et patience
  • un nombre relativement faible de signaux
  • plus absorbant le temps
  • plus de temps pour l'analyse
  • plus rentable"
  • Convient à tout le monde
  • interdit par certains courtiers
  • discipline de haut niveau
  • plus de signaux
  • attention concentrée uniquement sur le commerce
  • analyse rapide requise
  • une part importante des coûts dans les bénéfices
  • recommandé pour les commerçants expérimentés

Si vous avez du mal à contrôler vos émotions dans des situations stressantes, vous manquez de cohérence et de discipline, vous ne connaissez pas assez bien le marché pour analyser rapidement l'évolution des conditions du marché et prendre des décisions en quelques secondes maximum, alors le scalping n'est pas encore fait pour vous. Commencez par le day trading et profitez de l'expérience pour devenir un scalper professionnel au fil du temps!

Qu'en penses-tu?
Je
21 %
intéressant
71 %
Heh ...
0%
Shock!
0%
Je n'aime pas
0%
blessure
7%
À propos de l'auteur
Paweł Mosionek
Trader actif sur le marché Forex depuis 2006. Editeur du portail Forex Nawigator et rédacteur en chef et co-créateur du site ForexClub.pl. Conférencier à la conférence «Focus on Forex» à la Warsaw School of Economics, «NetVision» à l'Université de Technologie de Gdańsk et «Financial Intelligence» à l'Université de Gdańsk. Double gagnant du "Junior Trader" - jeu d'investissement pour les étudiants organisé par DM XTB. Accro aux voyages, aux motos et au parachutisme.
Commentaires

Laissez une réponse