Actualités
Maintenant vous lisez
Les ressources turbocompressées attendent encore plus en 2021.
0

Les ressources turbocompressées attendent encore plus en 2021.

établi Forex ClubDécembre 21 2020

Les marchés des matières premières ont maintenu une forte dynamique avant la fin de l'année, alors que le boom dit «global» continue d'être alimenté par des nouvelles positives. Outre la faiblesse du dollar et l'optimisme concernant les vaccins, qui ont un impact positif sur les perspectives pour 2021, la spéculation sur de nouvelles mesures de relance des gouvernements et des banques centrales à court terme profite également au marché.

Ces développements mettent en évidence les défis actuels où les marchés évaluent un avenir meilleur, alors que de nombreux pays continuent de faire face à une pandémie, en particulier en hiver dans les régions de l'hémisphère nord, et les perspectives d'amélioration - avec des vaccins ou d'autres raisons - jusqu'au réchauffement en mars et avril.


À propos de l'auteur

Ole Hansen Saxo BankOle Hansen, chef du département stratégie des marchés des matières premières, Saxo Bank. Drejoint un groupe Saxo Bank en 2008. Se concentre sur la fourniture de stratégies et d'analyses des marchés mondiaux des produits de base identifiés par les fondations, le sentiment du marché et le développement technique. Hansen est l'auteur de la mise à jour hebdomadaire de la situation sur le marché des marchandises et fournit également aux clients des avis sur le commerce de marchandises sous la marque #SaxoStrats. Il coopère régulièrement avec la télévision et les médias imprimés, notamment CNBC, Bloomberg, Reuters, Wall Street Journal, Financial Times et Telegraph.


Avec le marché mondial inondé de liquidités, déclenchant une spéculation sauvage sur tous les marchés, et la possibilité d'un autre supercycle des matières premières, principalement tiré par la Chine et son appétit indomptable pour les matières premières, l'indice des matières premières Bloomberg a gagné près de 9% ce trimestre. . Bien que l'indice continue de perdre de vue sur une base annualisée, principalement en raison de fortes baisses du marché de l'énergie dans les premiers stades de la pandémie, les perspectives pour 2021 semblent de mieux en mieux.

Cela était dû à la transformation verte, à la demande croissante de métaux industriels clés, y compris l'argent, à un dollar plus faible, à la demande croissante de couverture contre l'inflation, à une augmentation de la demande de carburant avec la reprise de la mobilité mondiale et à la demande en dehors de la Chine en raison de l'augmentation des dépenses des gouvernements pour soutenir l’emploi. Ajoutez à cela le risque de hausse des prix des denrées alimentaires alors que le temps devient plus volatil.

indice des matières premières de Bloomberg

Métaux précieux

La semaine dernière, la poursuite du boom «global» a été particulièrement prononcée dans le cas des métaux. Les métaux industriels ont pris les devants: cuivre HG a atteint 3,6 USD / livre, tandis que le cuivre LME a atteint 8 000 USD / t pour la première fois en sept ans. Ce renforcement comprenait également les métaux semi-précieux: argent a gagné 7% sur une base hebdomadaire après avoir franchi des niveaux techniques clés à la fois contre le dollar et contre or.

La croissance de la demande, en particulier en Chine, semble se poursuivre en 2021 alors que les nuages ​​noirs liés à Covid-19 soufflent sur le reste du monde, suscitant des inquiétudes quant à l'offre disponible après des années de sous-investissement. Le boom du métal en 2020 est le plus grand depuis une décennie, et Goldman Sachs le compare au boom du début des années XNUMX, lorsque la demande chinoise a lancé un supercycle de près de dix ans.

produits

L'un des plus grands obstacles à l'essor des marchés des produits de base au cours de la dernière décennie a été la disponibilité omniprésente des matières premières. L'offre excédentaire au cours de cette période, et en particulier au cours des six dernières années, a maintenu le secteur des matières premières dans un état contango où le prix immédiat, en raison de la disponibilité généralisée des biens, était inférieur aux prix de levée. L'impact de cette situation sur les investissements passifs est présenté dans le graphique ci-dessous.

A partir de 2014, le bénéfice sur rollover du portefeuille de 24 matières premières clés, qui atteignait parfois 5% par an, était négatif. Du point de vue de l'investissement, ce handicap, associé à un dollar globalement fort et à une faible inflation, a rendu le secteur moins attractif. Cependant, ces derniers mois, les bénéfices du laminage sont devenus positifs, en particulier dans le secteur agricole, où les principales cultures ont connu un fort boom en réponse à la baisse de la production et à l'augmentation de la demande.

Ce secteur semble connaître une augmentation attendue de la demande et une reflation en 2021, en particulier sur les marchés où l'offre peut ne pas correspondre à la demande. Ceci s'applique à cuivre, platine ou soja.

Rien n'est jamais simple, surtout en ce qui concerne les matières premières. Par conséquent, bien que les prévisions pour 2021 s'améliorent, il faut tenir compte du fait que le boom des derniers mois a été alimenté par des perspectives très optimistes pour le vaccin, ce qui s'est traduit par un affaiblissement du dollar et des gains sur les marchés boursiers.

Dans ce contexte, nous avons atteint des niveaux qui suscitent des doutes à l'approche de 2021. C'est particulièrement vrai du marché pétrolier: le prix du Brent a dépassé les 50 $ / b pour la première fois depuis mars. Cela s'est produit dans une période où les seuls développements positifs étaient la forte demande chinoise et indienne, car dans le reste du monde, la demande de carburant était encore faible en raison des verrouillages. Dans les derniers rapports sur le marché du pétrole, l'OPEP, le MAE et l'EIA ont averti que le rééquilibrage du marché mondial du pétrole pourrait prendre plus de temps que prévu. Après une baisse de la demande de 9,2 millions de barils par jour en 2020, les trois entités prévoient désormais une croissance de 2021 millions de barils par jour en 5,8, l'AIE prévoyant que l'offre excédentaire se poursuivra jusqu'à la fin de 2021.

Après un boom ininterrompu depuis début novembre, date de l'annonce du vaccin, le pétrole brut Brent a déjà récupéré 61,8% des pertes subies sur la période janvier-avril. Compte tenu des perspectives de demande et d'offre à court terme, le marché haussier devrait ralentir autour de 50 $ / b jusqu'à ce que l'augmentation réelle de la demande devienne plus prononcée.

Xagusd

L'or, et surtout l'argent, grand gagnant la semaine dernière, a vu une nouvelle amélioration de l'appétit pour le risque alors que le dollar s'affaiblissait, progressait aux États-Unis sur un accord de relance budgétaire et le FOMC a confirmé son intention de soutenir la reprise. L'argent, qui a gagné 7% sur une base hebdomadaire, a été soutenu par un nouveau boom du secteur des métaux industriels. Après avoir brisé la tendance à la baisse par rapport au sommet d'août, le métal s'est renforcé pour atteindre un autre niveau de résistance de 26 $ / b. Dans le même temps, l'or, qui était sur la bonne voie pour atteindre son profit annuel le plus élevé en dix ans, a ralenti, le niveau le plus important étant à 1 900 $ / once.

pétrole brut

Qu'en penses-tu?
Je
0%
intéressant
100 %
Heh ...
0%
Shock!
0%
Je n'aime pas
0%
blessure
0%
À propos de l'auteur
Forex Club
Forex Club est l'un des plus grands et des plus anciens portails d'investissement polonais - forex et outils de trading. C'est un projet original lancé en 2008 et une marque reconnaissable centrée sur le marché des devises.