avancé
Maintenant vous lisez
Protection contre les soldes négatifs. Sécurité ou tir au genou?
2

Protection contre les soldes négatifs. Sécurité ou tir au genou?

établi Paweł MosionekPeut 11 2017

Protection contre les soldes négatifs (de Protection d'équilibre négative - abréviation de NBP) est un élément de l'offre qui apparaît de plus en plus souvent dans les offres des courtiers. De nombreux traders et certains régulateurs y voient une solution aux problèmes les plus graves liés au trading sur les marchés à effet de levier. Il est censé augmenter la protection des adeptes du Forex inexpérimentés contre la main brutale du marché. Est-ce la bonne direction et n'est-elle pas associée à des conséquences négatives « cachées » ? Analysons ce problème...

Qu'est-ce que la protection de débit

Au début une introduction pour les personnes qui n'ont pas encore rencontré ce concept.

En fait, les mécanismes d'appel de marge et de stop-out visent à nous protéger contre le découvert. Il s'agit de paramètres fixés par le courtier sur la plateforme, qui visent à protéger le compte du trader (et indirectement les intérêts du courtier) contre le solde tombant en dessous de zéro en fermant toutes les positions ou en les couvrant de manière appropriée, dans le cas où la valeur des fonds sur le compte serait insuffisante pour maintenir la position. Malheureusement, ils ont certaines limites et dans des situations extrêmes, il arrive que le découvert malheureux se produise, par exemple à la suite d'un écart de prix, de la publication de données macro, de l'intervention des banques centrales, etc.


LIRE NÉCESSAIRE: De quoi dépendent les appels de marge et d'arrêt?


La protection de titre déclarée par le courtier est donc une sorte de garantie qui consiste à assurer aux clients qu'ils ne seront pas contraints de compenser un solde négatif, quelles que soient les circonstances. Ainsi, une formulation plus précise ne serait pas "protection contre découvert" mais "pas besoin de rembourser la dette". Le découvert peut être créé de toute façon, cependant, le courtier, par des dispositions appropriées dans le contrat, s'oblige à le racheter.

Les régulateurs veulent une protection

BaFinProgressivement, une tendance se dessine parmi les régulateurs européens qui veulent forcer (et faire respecter) les courtiers à introduire une protection contre le débit. Récemment, cette BaFIN a pris la décision, l'équivalent allemand de notre KNF, qui a lancé un ultimatum aux courtiers : "introduction de la protection jusqu'au 10 août ou retrait du marché".

Les modifications ne s'appliquent pas uniquement aux courtiers allemands mais à toutes les sociétés opérant sur le marché local. Cela signifie que, par exemple, un courtier britannique opérant en Allemagne doit fournir une protection contre le débit, même pour les résidents allemands. C'est la situation analogue avec la limitation de l'effet de levier à 1: 100 pour les résidents polonais.

Nous entendons des voix similaires de Chypre et de Grande-Bretagne, mais sans aucune loi officielle.

Habituellement, parallèlement à l'expression « protection solde négatif » / « protection contre les découverts », les courtiers indiquent qu'elle ne s'applique qu'aux « clients non professionnels », c'est-à-dire aux clients de détail. Ainsi, les comptes d'entreprises ou les personnes identifiées par des enquêtes appropriées (questions sur l'expérience, le statut d'emploi, etc.) comme clients professionnels ou institutionnels peuvent ne pas être couverts par une telle garantie.

Pour tous les coupables suisses

BNSIl ne faut pas longtemps pour réfléchir à l'origine de l'idée de masse d'introduire ces changements. Le mémorable 15 janvier 2015 a laissé sa marque sur les marchés à effet de levier, en particulier Marché Forex. Le jour de la publication du cours du franc suisse s'est traduit par une énorme amplitude de fluctuations, ainsi que... des débits sur les comptes de placement. C'est aussi une vague de plaintes auprès des régulateurs (parfois médiatisées) en lien avec l'émergence de l'endettement avec des clients « inconscients » et la faillite de courtiers, comme Alpari UK.


LIRE AUSSI: Frank est fou, les courtiers comptent les pertes


La situation est exceptionnelle et l'échelle est énorme, mais sans doute si ce n'était pour ce jour, aucune supervision n'aurait traversé l'esprit pour introduire ce type de changement dans les offres des courtiers Forex.

À quoi servent les courtiers Forex?

Certaines entreprises, en particulier celles opérant dans le modèle Market Maker et celles disposant d'une formule de sécurité bien pensée, ont décidé d'introduire une protection plus rapide et arbitraire contre les découverts. Des clients effrayés se sont rapidement mis à rechercher des offres qui leur garantiraient une plus grande sécurité. Les courtiers MM se sont retrouvés dans une situation exceptionnellement confortable. En tant que partie aux transactions avec les clients, ils n'ont qu'à garantir leurs propres intérêts sur le marché (ce qui est différent). Ainsi, au final, la mise en œuvre de ladite protection est relativement simple pour eux. Mais qu'en est-il des autres?

Et ici un certain doute surgit avec les courtiers qui ne sont que des intermédiaires. Entreprises opérant dans Modèles ECN et STP ils transmettent simplement les ordres des clients à leurs fournisseurs de liquidité (fournisseur de liquide, abbr. LP). Lorsque les positions d'un trader provoquent un découvert, il est en fin de compte indirectement le débiteur du LP. C'est juste que le courtier est officiellement en retard de paiement et doit demander un supplément à son client.

Échec (?) Conséquences

LudekDe cette façon, nous passons aux conséquences face aux changements introduits par les régulateurs. Les courtiers STP et ECN, dont le client fera un débit, devront payer le montant dû à LP de leur propre poche, c.-à-d. SEULEMENT de la commission sur les commandes terminées. Pendant ce temps, le Teneur de Marché peut « reprendre » le dépôt du client s'il ne le perd que « sur le marché ». Cela le place dans une position privilégiée.

N'oubliez pas que c'est l'introduction du modèle STP / ECN sur le marché de détail qui a révolutionné le Forex il y a 8 ans. C'est la manière sans conflit d'exécuter les ordres qui a permis au Kowalski gris d'avoir accès à de faibles commissions, à des spreads de marché et à une exécution expresse. Non seulement cela, l'augmentation de la compétitivité et l'insatisfaction à l'égard des échanges avec les courtiers MM en raison de problèmes toujours apparus dès que nous avons commencé à gagner (retard des commandes, recotations, manipulation des prix, résiliation du contrat, refus de payer les bénéfices ...) ont causé des clients tourner le dos en masse et ils voulaient commercer sur le « vrai marché » (!).


LIRE AUSSI: Sale jeux de courtiers - TOP 5


L'introduction d'une protection obligatoire contre les découverts peut avoir de graves conséquences. Tant pour nous - commerçants et courtiers avec exécution des ordres par le marché

Certains d'entre eux qui décident d'introduire des changements prendront le risque de rembourser les dettes des traders sur leurs propres fonds. Cela réduira leurs revenus, c'est-à-dire les fonds alloués au développement, et peut conduire à une augmentation de la commission pour compenser le nouveau coût. Il présente également un risque accru de faillite lors de la reprise du 15 janvier. La peur est désormais visible - à quelques jours de chaque événement majeur (élections, vote), les courtiers réduisent massivement leur endettement. Il peut y avoir plus de telles limitations.

La deuxième partie se retirera des pays où la protection contre les découverts est requise par la loi. Cela peut conduire à un renforcement de la position courtiers Teneur de marché, réduire la compétitivité du marché et revenir à des pratiques impures.

Alors, la protection contre les soldes négatifs est-elle une augmentation de la sécurité ou un pas en arrière?

Qu'en penses-tu?
Je
76 %
intéressant
24 %
Heh ...
0%
Shock!
0%
Je n'aime pas
0%
blessure
0%
À propos de l'auteur
Paweł Mosionek
Trader actif sur le marché Forex depuis 2006. Editeur du portail Forex Nawigator et rédacteur en chef et co-créateur du site ForexClub.pl. Conférencier à la conférence «Focus on Forex» à la Warsaw School of Economics, «NetVision» à l'Université de Technologie de Gdańsk et «Financial Intelligence» à l'Université de Gdańsk. Double gagnant du "Junior Trader" - jeu d'investissement pour les étudiants organisé par DM XTB. Accro aux voyages, aux motos et au parachutisme.